=> Lista de artículos <=

[TdF21#19] « De juillet à doute »

16-07-2021, 10:27 - Antoine Vayer et Pierre Ballester

J'ai rencontré Pierre Ballester au prologue de Paris-Nice 1999. Il travaillait pour le journal L'équipe (voir sa bio). En deux regards et trois phrases échangées, j'ai vu qu'il possédait ce qui fait tant défaut à ce milieu : l'humour, l'esprit, l'ouverture et une caractéristique majeure, l'intelligence désintéressée. Elle fait défaut à tant de personnes de la mafia du vélo, avec quelques bandits dangereux, qui se reposent tous sur son omerta et sa camora, son endogamie, son népotisme, son entre-soi. Depuis, nous sommes amis. NORMAL donc qu'il fasse partie des contributeurs pour #TeamWattthefuck. Tant de personnes confondent l'ennui du Tour pour du sérieux et ce sérieux pour de la gravité. L'humour est la chose la plus sérieuse qui soit, lors même que ceux qui se prennent trop au sérieux avec ce sport devenu si dérisoire tant les tricheurs ont la main, nous font rire et nous font peur. Le Tour 2021 est tout, sauf sérieux, encore une fois.

Antoine Vayer.

« De juillet à doute »

On va devoir vivre avec le virus. Les autorités scientifiques ont déjà préparé le terrain. La quatrième vague nous attend au retour des vacances, au détour de l'automne. Elle est censée être moins houleuse. Mais au pays où les prévisions - météorologique, économique, politique - ne sont pas un point fort, qui peut se hasarder à évoquer l'avenir ? Nos fameux experts pourraient-ils raisonnablement communiquer sur leurs propres doutes au lieu d'expédier des avis déjoués par les éléments ?

Le corona a fait des petits. On les appelle des variants. Certains sont devenus plus gros que lui. Pour ne plus stigmatiser les pays souches, on leur a attribué des lettres grecques. Le Delta plane. D'autres piqueront du nez une fois dompté.

Le Tour a pris un temps d'avance. Il vit avec un virus depuis bien plus longtemps.......

Leer el artículo completo

[TdF21#18] NORMAL, NOT NORMAL ?

15-07-2021, 20:51 - Antoine Vayer et Bertrand Guyot

Le cyclisme est censé avoir été un sport populaire. Est-ce encore un sport ? On parle de moto GP et de manque d'honnêteté, partout. Est-ce encore populaire ? Plus personne ne s'identifie vraiment à des coureurs. Les figures marquantes sont davantage certains dirigeants, organisateurs ou des commentateurs que les coureurs. Les marques de luxe comme Rolex commencent à s'introduire gentiment, sous condition.



Six Français désespérés sur dix coureurs représentés ont tenté de s'échapper sur les pentes du Tourmalet, sous les yeux du sportif et populaire président des pauvres de la République Française. Au sommet, David Gaudu qui ne peut rester que « l'éternel espoir » du Tour de France tant que le triptyque dopage-tricherie-mensonge des riches continuera de régner en maître, est passé de peu en tête au toît des Pyrénées. Il a basculé en compagnie de Pierre Latour au « prix Jacques Goddet », du nom de l'ex-directeur du Tour qui a sa stèle là-haut. Tous les grands..................

Leer el artículo completo

[TdF21] Détails complémentaires sur certaines ascensions-radars

15-07-2021, 09:14 - Frédéric Portoleau

Voici quelques détails sur le contexte des performances réalisées sur certains de nos radars du Tour 2021

RADAR n°1 : Col de la Colombière. Samedi 3 juillet . Etape 8

Voir l'article détaillé.

RADAR n°2 : Tignes. Dimanche 4 Juillet étape 9

Voir l'article détaillé.

RADAR n°3 : Mont Ventoux Mercredi 7 juillet Etape 11

À venir.

RADAR n°4 : Beixalis - Dimanche 11 juillet. Etape 15

Sepp Kuss a été le plus fort avec 436 watts étalon (6.38 w/kg si 60 kg), en 19min02sec pour 6.5 km à 8.56%. Bonne performance à la fin d'une longue étape de 3 cols sous la chaleur. Avec des pelotons échappés, les coureurs comme Kuss, qui ne prennent pas de relais à l'avant, ne font pas tellement plus d'effort que dans le peloton maillot jaune. Ils en font.......

Leer el artículo completo

[TdF21#17] On vous laisse le choix dans le doute

14-07-2021, 19:42 - Antoine Vayer et David Guénel

Une chose dont on est sûr. On sait que les institutions avec les contrôles antidopage et anti-tricheries savent qu'ils ont d'énormes limites. Elles sont juridiques d'abord et scientifiques ensuite. Juste un exemple, les contrôles antidopage la nuit, rappelez-vous, annoncés possibles à grand renfort de communication. La nuit, c'est un moment privilégié, entre 23h et 6h du matin pour prendre des produits qui ont une demi-vie de détection très courte. Ces « night testing », ne peuvent être faits que si le contrôle est sûr, après informations par exemple et si un procureur est d'accord. Comme au sein du peloton avec l'omerta, personne ne parle pour fournir ces informations pour un flagrant délit, aucun contrôle de nuit n'a jamais été effectué !



Dans le doute, abstiens-toi

Pour tester vraiment, il faudrait n'avoir aucun doute, pour ne pas aboutir après des mois de procédure à un échec qui coûterait cher, comme avec le salbutamol de Chris Froome. Les données du passeport biologique peuvent donner des résultats probants de tricheries. Mais dans le doute, on ................

Leer el artículo completo

[TdF21#16] Faut-il avoir le meilleur matériel, le meilleur entraîneur ou le meilleur docteur ?

13-07-2021, 19:16 - Antoine Vayer

Certains vélos roulent tout seul ? À grand renfort de communication et de publicités, les marques de cycles et les accessoiristes qui paient (très) cher leur tribut aux équipes s'en donnent à coeur joie pour donner l'illusion commerciale que le vélo et les matériaux joueraient un rôle prédominant dans la performance. Certains journalistes relaient ces infos « matos ». Beaucoup de profanes sont amoureux du beau matériel et lui vouent des vertus parfois ridicules. Ils sont prêts à investir jusqu'à 10 000 euros dans un vélo mais s'aperçoivent qu'ils ne gagnent pratiquement rien dans la vitesse moyenne de leurs sorties du dimanche matin. Mais ils se sont laissés convaincre. Ici cette roue « tournerait plus vite » (sic) et la jante avec ses rayons permettrait de gagner au moins 20 watts, là ce cadre dans sa conception et sa rigidité plus de 30 watts, même les pédales et leurs appuis jusqu'à 10 watts. Ne parlons pas du rendement de ce boyau qui permettrait de tourner les jambes plus facilement et de gagner « au moins » 15 watts, ni des roulements en céramiques jusqu'à 30 watts. Certains imaginent sûrement dans leur tête qu'il suffirait de lancer l'inertie de la roue, puis elle tournerait indéfiniment, même collée au frottement du sol avec un homme sur le vélo... Les croyances, entretenues pour des raisons évidentes de marketing, font penser que les vélos avancent tout seul. C'est vrai que si on additionne tous les gains en watts vendus, on pourrait parvenir à plus de 150 watts... Il n'en est rien. Les gains restent vraiment marginaux entre les équipes et ne font pas la différence, encore moins la performance, sinon une toute petite partie.


Il y a déjà bien longtemps, dans un de mes livres « la pleine puissance en cyclisme », je me suis amusé à faire un tableau sur les facteurs de performance de l'incroyable record de l'heure de Chris Boardman. Dans la colonne « Base » sont inscrits les paramètres principaux qui ont permis de réaliser la distance sur ce record de 56.373 km. Puis je me suis amusé à faire varier légèrement chacun des paramètres qui permettent cette performance et de voir l'incidence théorique engendrée sur une nouvelle performance améliorée. Exemple : 1 kg de poids de corps gagné avec les autres paramètres inchangés fait gagner 155m, le même record fait à 1000m d'altitude au lieu du niveau de la mer fait gagner 950m. Ce tableau aide à déterminer où les efforts doivent être portés en priorité pour gagner significativement en performance : sur la puissance musculaire du sportif, et la pénétration dans l'air de sa position. Il n'y a pas photo. Un gain d'un kilogramme sur le poids du vélo ne fait gagner que 21 mètres... En lettres rouges apparaît le paramètre modifié par rapport à la base.


Cliquez sur l'image pour agrandir


Les gains apportés sur le matériel et sur le vélo, même sur son poids, sont marginaux par rapport à ceux qu'on peut obtenir en agissant sur....................

Leer el artículo completo

[TdF21#15] De l'hémoglobine de synthèse dans le peloton du tour du renouveau 2021 ?

12-07-2021, 19:42 - Antoine Vayer et Marc Kluszczynski

En 1998, au Tour de France, 99% du peloton utilise l'EPO, entre autres produits, du nom de ce dopant si efficace pour fournir de l'oxygène aux muscles, carburant privilégié de ceux-ci. Cette EPO est alors complètement indétectable aux contrôles, comme le sont en 2021 les nouvelles hémoglobines ; les perfluocarbones sont enfin au point. Ce serait le nouveau produit magique qui expliquerait bien des performances. L'EPO a commencé à circuler dès 1991, au début sous le manteau, pour un usage ensuite généralisé quand le cyclisme était un hôpital ambulant. Disons que pour les nouvelles hémoglobines, nous sommes comme en 1991, trente ans en arrière avec un nouveau « truc » miraculeux pour la performance. Ce truc « passe » aussi au travers de tous les contrôles, qu'ils soient urinaires, sanguins ou ceux du fumeux « passeport biologique ». Il est totalement indétectable aux contrôles antidopage officiels.

En 1999, beaucoup de coureurs ne viennent pas sur « la grande boucle », apeurés par la police intervenue l'année précédente. Ils essaient de ne plus se doper, ou moins, ou bien avec du dopage classique, comme les corticoïdes. C'est dur quand le sang est moins oxygéné. Ils sont rincés assez vite, surpris d'être si fatigués et de ne pas récupérer, de payer chaque effort. Armstrong est là, opportuniste. Il a compris. Il se dope comme jamais, lui. Il subira plus de 500 contrôles tout au long de sa carrière. Il gagne le Tour sept fois d'affilée. Aucun contrôle ne sera positif. C'est l'argument......

Leer el artículo completo

[TdF21#14] « L'enfer, c'est les autres... robots » pour Guillaume Martin

11-07-2021, 08:16 - Antoine Vayer

Je ressens pour Guillaume Martin un grand respect et de la tendresse. Il a largement battu mon temps de référence au sommet de « mon » Mont des Avaloirs, point culminant de l'Ouest de la France, perché à 417m, à Pré-en-Pail, en Mayenne. C'est là que j'ai passé toute mon enfance et adolescence en usant mes cuissards. Guillaume Martin s'est imposé ce jour-là au circuit de la Sarthe, entre autres victoires, sous les bravos du speaker Mangeas. Daniel, « la voix du Tour » m'avait très tôt parlé, en bien, de ce jeune voisin ornais, comme étant un grimpeur « phénomène ». C'est Pierre-Henri Lecuisinier, qui avait été aidé par Guillaume pour s'imposer au championnat du monde junior, après son titre européen, qui m'en a ensuite reparlé. En bien aussi. Passé par Sojasun espoirs avec Stéphane Heulot, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège U23, il avait signé chez « Wanty », une équipe belge professionnelle de deuxième division. Guillaume avait fait ses études au lycée Notre-Dame de Flers où j'avais créé le 1er Centre Permanent d'Entraînement et de Formation de Haut-Niveau (CPEFHN) avec 60 cyclistes, le premier sport-études de ce type. Bruno Lepape, mon remplaçant en place et son premier entraîneur, m'en a aussi dit du bien. Encore un. C'était louche.

Genèse

J'ai donc contacté Guillaume, en tant que journaliste. De manière affable, il avait accepté une longue interview fin mai 2017 afin de faire un cinq pages dans le magazine LE CYCLE pour lequel je travaille depuis 22 ans sur : « les 20 points à bien maîtriser pour devenir un grimpeur ». Nous avions fait un peu de hors-sujet. Le bas-normand n'’'était pas encore (re)connu.


Cliquez sur l'image pour agrandir


Il m'a parlé de sa passion et de ses études en philosophie. J'étais...............

Leer el artículo completo

[TdF21#13] Faux et usage de faux

11-07-2021, 00:47 - Antoine Vayer

Nous arrivons en Andorre, paradis fiscal.

Je vais vérifier si je retrouve la Banca Mora, où tous les membres de l'équipe Festina, qui avait son siège dans la principauté, avaient un compte sur lequel était versé une bonne partie de leur salaire, en « contrat d'image ». Un « oeuf », c'était 10 000 francs. Tour à tour, ceux qui se rendaient en Andorre allaient chercher les commandes en « oeufs » de chacun. Il fallait alors glisser les liasses de billets dans le pantalon pour passer la « frontière ». C'était la consigne. Festina faisait des jaloux. L'équipe n'avait aucune charge patronale. Beaucoup de ses membres ne cotisaient à aucune caisse de retraite, ni de maladie. Certains le regrettent maintenant. Depuis, le cyclisme a évolué. Il est aussi entré dans l'ère de la mondialisation pour tout le monde. Festina a été pionnière à plein de niveaux. Le montage financier de pléthore de structures est délocalisé, pour tricher. Optimiser diront certains. Julian Alaphilippe est en tête d'un peloton de plus de 70 autres coureurs cyclistes professionnels qui habitent en Andorre. Certains font semblant, en confiant une carte bleue à des amis résidents qui opèrent quelques achats ciblés de courses alimentaires pour attester de leur pseudo présence. Le taux d'imposition est d'environ 10%, là où il pourrait être à presque 50% dans leurs pays d'origine. Cavendish, lui, est originaire de l'île de Man, paradis fiscal pour jets privés. On suppose qu'il n'a pas déménagé, même si souvent, il ne sait plus où il habite, tout comme son collègue anglais Wiggins qui commente ses sprints.



..........

Leer el artículo completo

[TdF21#12] Bon sang ne saurait mentir

07-07-2021, 21:23 - Antoine Vayer

Un de nos premiers articles était « Les jeux de l'été, apprenez à prédire les performances ». Le caractère prévisible du Tour de France est presque risible tant le scénario est grotesque, attendu. En plus des vainqueurs que nous vous donnons pratiquement chaque jour, nous vous décrivons également ces scénarios de la course avant son déroulé. Ainsi ce matin, à 10h, je tweetais : « Je serais POGASTRONG, je me ferais lâcher un peu au sommet du Mont Ventoux, en grimaçant, puis je reviendrais dans la descente », qui faisait suite au dessin publié il y a quelques jours.





Tout s'est passé comme prévu. Les acteurs sont bons. Cavendish ......

Leer el artículo completo

[TdF21#11] Stages en Altitude, pour s'améliorer ou pour se doper ?

06-07-2021, 23:04 - Antoine Vayer

Bernard Hinault m'a accusé de doper Christophe Bassons et « mes coureurs » en 1999. À cette époque j'avais créé ma société « ACM20 » (du nom d'un produit d'acides aminés) qui signifiait AlternatiV-Coaching-Management- vers 2000. Après 1998, malgré une énorme proposition financière pour rester chez Festina, j'ai quitté la structure et rompu mon contrat. J'ai entraîné de manière indépendante et alternative (règle : ne plus se doper ou ne pas se doper) une quinzaine de cyclistes professionnels. Certains m'ont cocufié et ont continué de se doper quand même. D'autres ont joué le jeu.



En pionnier, j'ai envoyé pour un stage en hypoxie dans un établissement spécialisé Christophe Bassons qui ne s'est jamais dopé, le défunt Andreï Kivilev, 4ème du tour de France 2001, qui s'est toujours dopé, mort sur Paris-Nice pendant l'étape qui le menait presque chez lui à Saint-Étienne (sa chute mortelle a fait que le casque est devenu ensuite obligatoire) et Laurent......

Leer el artículo completo

Artículos más recientes  -  Artículos más antiguos